Tout sur l'univers culinaire

Conservation des aliments Légume

Comment savoir si les courgettes sont encore bonnes?

Une courgette fraîche est souvent ferme, lisse et dense. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la courgette est un légume fragile qui perd rapidement de ses propriétés si elle n’est pas bien conservée. Elle peut alors devenir molle ou plus légère, avoir des tâches, ou changer de couleur… Et dans ce cas, pas facile de savoir si la courgette est toujours bonne ou non. Alors, comment savoir? Voici quelques éléments de réponses qui vont vous permettre d’y voir plus clair.

Comment savoir si les courgettes ne sont plus bonnes?

Que la courgette soit verte claire ou foncée, jaune ou ronde, les critères qui permettent de déterminer si elle est bonne ou pas sont semblables. Pour savoir si une courgette est comestible, il faudra notamment observer son apparence, mais aussi la toucher et la sentir. Il est important de bien l’analyser en cas de doute, car il y’a un risque d’intoxication alimentaire potentiellement grave si vous consommez une courgette qui n’est pas bonne, notamment chez les personnes fragiles (bébé, enfant, femme enceinte ou allaitante, personne âgée, immunodéprimé). Alors, comment savoir si une courgette est pourrie?

Le saviez-vous? La courgette n'est pas un légume mais un fruit ! 

Observez la courgette

L’apparence de la courgette est le critère le plus important à prendre en compte pour déterminer si elle est toujours bonne à la consommation ou non.

Si la courgette est devenue noire à l’extérieur ou à l’intérieur, qu’elle a des tâches jaunes, noires ou grises ou que de la mousse blanche à commencer à recouvrir son pédoncule ou sa peau, elle n’est plus bonne à être mangée car elle a commencé à pourrir et, dans ce cas, il faut la jeter. Attention, il ne faut pas simplement retirer la partie abimée pour consommer le reste de la courgette car les champignons responsables de la pourriture diffusent des toxines qui peuvent pénétrer, de manière invisible pour l’œil, au cœur de l’aliment. Vous risqueriez donc une intoxication alimentaire, même en ayant retiré la partie abimée car les toxines peuvent avoir envahi l’intégralité de la courgette.

Si vous constatez quelques tâches humides plus ou moins circulaires, qui brunissent très légèrement, les courgettes sont toujours bonnes à la consommation mais il faudra retirer 2-3 cm autour de la zone touchée et la consommer le plus rapidement possible. En effet, cela signifie que la courgette est attaquée par la toxine Cladosporium cucumerinum. Cette dernière est inoffensive pour l’homme, mais provoque une dégradation de la courgette. Si elle est envahie de tâches, mieux vaut ne pas la consommer.

Lire aussi : Quelle épice mettre avec la courgette?

Touchez la courgette

Contrairement à ce qu’on pourrait pensé, une courgette qui est molle ou qui est devenue plus légère est toujours saine et comestible. En effet, au cours du temps, la courgette se déshydrate. Le fait que la courgette flétrit s’explique donc simplement par le fait qu’elle a pris de l’âge. En cas de doute, ouvrez-la. Si elle n’a pas changé de couleur ou qu’elle n’est pas pourrie à l’intérieur, vous pouvez sans problème manger une courgette devenue molle.

Notez également qu’une courgette légèrement visqueuse qui donne l’impression de mains collantes ou sèches après l’avoir épluchée est tout à fait normal et elle est donc toujours bonne à la consommation. En effet, cela est dû à la profiline, une substance qui se trouve naturellement dans le jus des courgettes et des autres cucurbitacées. Cette substance peut en revanche être à l’origine d’une réaction allergique : démangeaisons, sensations de brûlure à la bouche, aux lèvres et à la gorge qui devraient disparaître dans les minutes qui suivent.

En résumé, une courgette qui a perdu de sa fraîcheur (molle, fripée, plus légère) peut être consommée sans problème, une courgette moisie qui est devenue noire, blanche, ou qui a des tâches grises, noires ou jaunes, on oublie !

Sentez et goutez la courgette

Pour savoir si une courgette est périmée, vous pouvez également la sentir. En effet, si vous sentez que la courgette a une odeur aigre ou qu’elle sent très fort, elle n’est probablement plus bonne à la consommation. Une courgette n’a pas d’odeur avant la cuisson.

Notez également qu’il est normal que la courgette soit légèrement amère. Cependant, si elle est anormalement très amère (goût très prononcé à la limite de l’immangeable), mieux vaut ne pas la consommer car elle est peut être atteinte par des toxines qui se nomment « cucurbitacines ». En principe, les courgettes (et autres cucurbitacées) ont été sélectionnées pour obtenir une faible teneur de ces toxines, qui les rend donc inoffensives pour l’Homme. Cependant, certaines courges ornementales contiennent toujours des taux importants de cucurbitacines, et elles peuvent féconder les courgettes comestibles, bien que cela soit très rare et arrive seulement aux jardiniers amateurs (légumes du jardin). Si c’est votre cas, et que la courgette est très amère, alors elle est peut être non comestible. Dans le doute, mieux vaut la jeter.

Comment conserver les courgettes pour qu’elles restent bonnes plus longtemps?

Comment savoir si les courgettes ne sont plus bonnes?

Lorsque la courgette n’est pas bonne, il ne faut pas la manger ou tenter de la faire cuire pour éliminer les potentielles bactéries ou toxines qui ont envahi le fruit car la cuisson ne permet pas de les détruire. Alors, votre meilleure alliée pour garantir sa fraîcheur est bien la conservation.

Pour bien conserver les courgettes et qu’elles restent comestibles plus longtemps, voici les meilleures méthodes de conservation :

  • La conservation des courgettes à température ambiante : placez-les dans un endroit à l’abri de la lumière et plutôt frais (la courgette n’aime pas les températures ni trop chaudes, ni trop froides une fois cultivée). Si vous disposez d’une cave qui ne descend pas en dessous des 10°C, c’est encore mieux. Selon la température et le lieu de stockage, vous pourrez ainsi garder les courgettes entre 2 semaines et 3 mois.
  • La conservation des courgettes au congélateur : épluchez-les, enlevez les graines si elles en ont beaucoup et coupez-les en petits cubes, en rondelles, en bâtonnets ou comme vous aimez les consommer. Faites les blanchir en les mettant 2 minutes dans de l’eau bouillante puis en stoppant la cuisson en les mettant dans de l’eau glacée. Disposez-les ensuite dans des sacs de congélation ou dans un récipient hermétique. Vous pouvez ainsi les conserver 1 an.

La conservation des courgettes au réfrigérateur n’est pas conseillée car elles vont alors avoir tendance à devenir molle et amères. De plus, cette méthode de conservation permet de conserver les courgettes seulement 3-4 jours ! Bien moins que la congélation ou la conservation à température ambiante. Si vous n’avez pas d’autres choix, placez les courgettes telles quelles ou dans un torchon propre, dans le bac à légumes du réfrigérateur. Evitez la cohabitation avec les fruits et légumes qui produisent de l’éthylène (pomme, avocat, banane etc). Le mieux, si vous souhaitez conserver la courgette au réfrigérateur, est de les faire blanchir ou cuire, puis de la mettre dans une boîte hermétique pendant 4 à 5 jours.

Vous savez désormais reconnaître une courgette qui n’est plus comestible grâce à son apparence, sa texture et son odeur et comment les conserver pour essayer de les garder fraîches le plus longtemps possible.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *